Fanny Autran

Biographie

« c’est en cherchant encore et toujours le tableau parfait avec les associations de couleurs idéales, les dimensions optimales que l’on crée ; mais arriver à cette perfection est fatalement décevant, c’est son éternelle recherche qui procure des sensations et qui nourrit l’inspiration.»

Fanny Autran née Fanny Defranoux en Provence en octobre 1983, où elle réside encore actuellement.

Après des études scientifiques spécialisées dans la biochimie, Fanny enseigne dans le premier degré pendant onze années (jusqu’en 2016); En parallèle, elle crée son entreprise avec son époux, dans la restauration, en 2011, où elle travaille encore actuellement.
Ses années d’enseignante lui ont permis d’étudier certains courants artistiques comme le néo-impressionnisme à travers la technique du pointillisme ; et certains peintres, notamment Paul Klee pour les travailler avec ses élèves et lui permettre d’approfondir ses connaissances dans cette discipline.

Petite fille sage et très scolaire, elle grandit avec des rêves plein la tête et une imagination débordante. Enthousiaste, pleine de vie, elle est animée par ce besoin de partager ses joies, ses découvertes mais surtout ses émotions. Certains mettent des mots sur les choses, Fanny, elle, met des formes et de la couleur !

Elle voit le positif en dans chaque situation, en chaque personne, en chaque moment, elle fait sortir le beau de tout, même de l’ordinaire. On retrouve une partie de sa vision du monde dans sa peinture qui reflète cet enchantement permanent. Fanny est une passionnée dans tout ce qu’elle entreprend et se laisse happée par tous ses projets que ce soit quand elle crée, quand elle travaille, ou bien quand elle cuisine, elle ne fait jamais les choses à moitié ! Elle aime transmettre, c’est une personne qui fédère, réunit les gens et fait souvent le lien entre eux.

Le monde de l’art l’a toujours accompagné, que ce soit avec ses explorations culturelles ou à travers ses peintures du dimanche, et, chaque découverte est prétexte à la mettre en peinture ! En 2017, Fanny éprouve un vif désir d’aller plus loin dans cet univers et naturellement se lance dans la vie d’artiste peintre.

Depuis 2017 son activité artistique prend une place plus professionnelle dans sa vie. Par ses associations et ses choix souvent très colorés, Fanny nous montre le monde à travers son imagination, laquelle n’a pas fini de nous surprendre. Des paysages pop, des végétaux fluos, des « poissons arêtes », autant de visions d’un univers très enjoué mais qui garde une profondeur et une réalité qui ne peuvent que nous sauter aux yeux.

C’est la rencontre avec plusieurs artistes à la Foire Internationale de l’Art Contemporain à Marseille qui a déclenché un désir quotidien de créer, quasi boulimique. Fanny a toujours organisé des expositions privées pour présenter ses œuvres et afficher des séries. À de multiples reprises, elle réalise des toiles à titre gracieux pour des commandes. En 2018, suite à un don d’une de ses œuvres, elle est sollicitée pour une exposition sur le monde végétal.

Ses sources d’inspirations sont infinies car elle puise dans la nature (notamment certains végétaux comme pour les séries Cactus et Jungle ou les animaux pour la série Chip the fish), les voyages personnels (la série Les lucioles modernes représente sa vision très schématique des grandes villes qu’elle a eu l’opportunité de visiter) ; mais ses influences les plus marquées proviennent de courants artistiques comme l’art moderne, le pop art ou le cubisme orphique.

Le travail d’Hunderwasser, elle en est tombée amoureuse au cours de l’exposition Le rêve de la couleur à la Vieille Charité, à Marseille. C’est un déclic, à la fois artistique et émotionnel de part la beauté et l’univers de cet artiste architecte écolo, qui joue aussi avec les couleurs.
Elle se lance dans une recherche à la fois personnelle et artistique, sans fin qui tourne à l’obsession ; tel un chemin à parcourir où ce n’est pas la destination finale qui compte mais les chemins empruntés. Les jeux des couleurs l'amènent à choisir le plexiglas comme l’un de ses supports favoris. En effet, cette matière plastique lisse et transparente n'absorbe pas la peinture et lui donne une réelle profondeur. L’utilisation « recto / verso » permet d’investir une autre dimension qui donne aux œuvres de Fanny une impression d’un arrière, d’un « plus loin ».

Andy Warhol est l’un de ses artistes phare, elle continue son processus de combinaisons de couleurs à travers la reproduction de motifs (mais pas tout à fait à l’identique par les formes), comme dans une des série Cactus. Ce jeu infini d’associations de couleurs est toujours un des moteurs de départ de ses œuvres.

Pour se détendre dans cette vie trépidante, c’est encore dans l’imaginaire et la nature qu’elle se réfugie avec des escapades pédestres dans sa garrigue provençale, reculées du tohu-bohu des activités humaines. Fan de sagas romanesques comme Harry Potter ou Millénium, elle dévore les livres et les collectionne dans sa bibliothèque qu’elle restructure sans cesse. Le Chardonneret de Donna Prat est un roman qui l’a bouleversée, elle le relit régulièrement, lorsqu’elle ressent un peu trop d’effervescence, comme une méditation dans laquelle elle se plonge pour se recentrer. Fanny vit pleinement l’instant présent en étant toujours prête à recevoir les surprises, les rencontres, les chemins inexplorés qu’offre la vie. Elle a la sagesse de suivre ses flots tantôt paisibles, tantôt frénétiques en essayant de ne jamais prendre la vie à contre-courant !